Radiothérapie - Cancer de l'anus et du canal anal

Télécharger la fiche d'information


Le traitement

La consultation initiale Au cours d’une consultation dont la durée varie de 20 à 45 minutes, vous rencontrez votre médecin référent. Celui-ci va vous interroger sur vos antécédents personnels et familiaux, les traitements que vous prenez et faire un point sur l’histoire de votre maladie. Après un examen clinique, il va vous expliquer le déroulement de la radiothérapie, ses objectifs et les éventuels effets secondaires.

Cette consultation est l’occasion pour vous de poser les questions que vous pourriez avoir sur votre maladie ou le traitement proposé.

A l’issue de cette consultation, votre médecin vous proposera la réalisation d’un scanner de simulation qui pourra être éventuellement complété d’une IRM ou d’un TEP scanner. Le scanner de simulation Avant de réaliser le scanner de simulation il faut suivre une préparation nécessaire qui sera la même que celle que vous devrez suivre avant chaque séance. Vous trouverez les consignes à suivre à la fin de cette fiche. Le manipulateur de radiothérapie vous installe sur la table du scanner dans la même position que celle que vous aurez pour les séances de traitement. Une fois le scanner réalisé, celui-ci sera utilisé par votre médecin pour programmer votre traitement.


La dosimétrie

Une fois le scanner de simulation réalisé, votre médecin va définir les zones à traiter mais aussi les organes sains à protéger. Pour ce faire, il suit les recommandations des sociétés savantes internationales de manière à vous offrir un traitement de la plus haute qualité et dans les meilleures conditions de sécurité. Les séances de traitement Les séances de traitement ont lieux tous les jours de la semaine sauf les week-ends et les jours fériés. Lorsque vous arrivez, le manipulateur de radiothérapie vous invite à vous préparer dans votre vestiaire puis vous installera sous la machine de radiothérapie dans la même position que lors du scanner de simulation. Seront ensuite réalisées des images afin de s’assurer que vous êtes parfaitement positionné. Le médecin donne alors sont accord pour la réalisation de la séance de traitement. La durée de chaque séance est d’une dizaine de minutes. Durant toute la durée du traitement, vous voyez votre médecin en consultation une fois par semaine. C’est l’occasion pour votre médecin d’évaluer les éventuels effets secondaires, et pour vous de poser les questions que vous pourriez avoir.


Les effets secondaires

Pendant le traitement La plupart des effets secondaires listés sont possibles mais non obligatoire. De plus leur intensité varie entre les individus. Fatigue Une légère fatigue pendant le traitement est possible. Elle n'est pas nécessairement liée au traitement ou à la maladie mais est le plus souvent liée aux déplacements fréquents et potentiellement longs. Conseils : · N’hésitez pas à faire une sieste lorsque vous en ressentez le besoin. · Conservez une activité physique adaptée régulière permet de limiter la fatigue.

· Veillez à observer une bonne hygiène de vie : limitez les excitants (café, thé), respectez des horaires de sommeil minimum, limitez l'exposition aux écrans. Troubles digestifs Durant le traitement, il est possible de présenter certains effets secondaires au niveau digestif : · Des troubles du transit à type d’accélération du transit voire de diarrhées · Une irritation du rectum appelée rectite radique, se traduisant par des douleurs et des faux besoins · Une irritation de l’anus appelée anite radique, se traduisant pas des douleurs et sensation de brûlure, voire une crise d’hémorroïdes Conseils : · Parlez-en à votre médecin dès l’apparition des symptômes, il mettra en place un traitement adapté · Suivez le régime alimentaire conseillé Symptômes urinaires Les techniques modernes de radiothérapie ont permis de considérablement réduire les effets secondaires, néanmoins du fait d’une irritation de la vessie pour pouvez ressentir un besoin plus fréquent d’aller aux toilettes, notamment la nuit, des sensations de brûlures lorsque vous urinez ou encore un manque de pression à la miction. Conseils : · N’hésitez pas à en parler à votre médecin dès que vous constatez ces symptômes, il trouvera le traitement le plus adapté. · N’oubliez pas de bien vous hydrater, en buvant un minimum de 1,5 à 2L d’eau par jour. · Suivez rigoureusement les consignes diététiques de la fiche jointe. Après le traitement Les effets secondaires peuvent perdurer plusieurs jours/semaines après la fin du traitement sans que cela soit anormal. En cas d'inquiétude n'hésitez pas à en parler à votre médecin. En cas de colostomie, une infirmière spécialisée vous accompagnera durant quelques semaines afin de vous apprendre à réaliser les soins nécessaires.

Suivi et surveillance

Après la fin de votre traitement votre médecin vous reverra en consultation afin de vous expliquez les modalités d'évaluation de l'efficacité du traitement. Selon celle-ci une surveillance rapprochée ou une chirurgie vous sera proposée. ​ Il organisera la suite de la surveillance en coordination avec votre oncologue médical et votre chirurgien.


Préparation avant le scanner et avant les séances de radiothérapie pour un cancer de l’anus

L’objectif de ce protocole de préparation avant le scanner et les séances de radiothérapie a pour but d’améliorer la fiabilité du traitement et réduire les risques d’effets secondaires.

Préparation urinaire

Avant le scanner et chaque séance de traitement nous vous demander d’uriner une heure avant, puis de boire 500mL d’eau. Au bout d’une heure, vous devez ressentir une envie d’uriner mais être capable de retenir vos urines.

Durant toute la durée du traitement nous vous demandons de vous hydrater correctement et de boire un minimum de 2 litres d’eau par jour.

De plus nous vous conseillons de limiter les boissons gazeuses, les boissons caféinées et le thé.

Régime alimentaire

Ce régime est à débuter une semaine avant le scanner dosimétrique et à poursuivre pendant toute la durée du traitement. Il a pour but de limiter la présence de gaz dans votre tube digestif ainsi que les troubles du transit.

Vous devrez éviter de consommer les aliments suivants :

· Fruits et Légumes : légumes verts cuits, crus et en salade, choux, navets, poivrons, légumes secs, flageolets, vert de poireaux, oignons, ail, champignons, tous les fruits crus, fruits secs oléagineux (noix, noisettes, amandes, cacahuète)

· Produits lactés : fromages fermentés, fromages au lait cru (camembert, brie, bleu, ...), lait sous forme de boisson

· Féculents : pommes de terre en sauce, frites et chips, céréales complètes avec sucre

· Viandes, poissons, œufs : viandes et poissons en conserve ou cuisinés en sauce, faisandés, panés, charcuterie grasse, rillettes, boudin, œufs frits

· Pains et dérivés : pain complet, pâtes feuilletées, pâtes levées, farines complètes, pain de seigle et de soja

· Sucre et dérivés : sorbets, pâte d’amande, dragées, marrons glacés

· Matières grasses : chantilly, mayonnaise, beurre frais, pâtisseries, friture, crème

· Boissons : vin, bière, cidre, apéritifs, digestifs, sodas, café fort, jus de fruit avec pulpe

· Aromates : épices (poivre, harissa, piment, raifort, curry, pili-pili), moutarde, cornichons, câpres, olives

· Divers : aliments glacés, quenelles, sauces toutes prêtes, cassoulet, choucroute, plats cuisinés surgelés, raviolis, aïoli, moutarde, cornichons, câpres, olives

2 vues

Posts récents

Voir tout

Cancer du sein

Cancer de la prostate

Cancer du poumon

Cancer de l'oesophage

Cancer colorectal

Cancer de l'endomètre

Cancer du col de l'utérus

Cancer ORL